Mon "part-cours" spirituel

Alchimie de l'être


CLIQUEZ SUR L'IMAGE POUR LIRE Mon "part-cours" familial
CLIQUEZ SUR L'IMAGE POUR LIRE Mon "part-cours" familial

 

 Au vu de mes expériences, c'est une présentation où la petite fille connectée que j'étais... petit à petit, perdit sa reliance avec la Vie... par le "format âge" issu du rêve collectif...

 

Jusqu'à un tournant décisif, où l'amour vivant, rare et présent dans mon "Foi y Hé"... se verra détrôné par une secte, où les êtres obscures joueront leur rôle.... mon père se détournant de sa véritable quête!

 

Cela me conduira à vivre des expériences d'affirmation personnelle... Sous tendues par un saut quantique d'éveil...

CLIQUEZ SUR L'IMAGE POUR LIRE Mon "part cours" "Ascension El"...
CLIQUEZ SUR L'IMAGE POUR LIRE Mon "part cours" "Ascension El"...

Dans l'ignorance des voiles de l'oubli... "Je" vivrai une sorte de "désert-roi" en me rapprochant d'un "Dieu" qui m'offrira des clés de libération... 

 

Ensuite je vivrai une période d'athéisme... emportée, par la vie professionnelle... jusqu'à un cataclysme "personne El"... 

 

Temps où les masques furent brûlés par la blessure de récolter la vision... de mes propres responsabilités dans ce processus d'éveil... à ma "Ré El" dimension...

 

En fonction des courants et des termes, je suis une semence d'étoile...  une walk-in, une alchimiste fée... une autiste Asperger... une femme ayant vécu un saut quantique... Quoiqu'il en Soi, je suis moi, une femme ouverte au nouveau monde !

 


De la naissance à 11 ans

1972 à 1983


Les mémoires, auxquelles j'ai accès,  me montrent une enfance joyeuse, la plupart du temps...

 

Sur mon chemin spirituel, l'amour régnant en maître, je me souviens avec clarté de sorties hors du corps... Traverser les murs, était aisé et naturel... jusqu'à ce qu'un jour je me réveille dans ma chambre, persuadée d'être allée aux toilettes et ô surprise, j'avais uriné dans mon lit... flûte, j'étais pourtant persuadé de m'y être rendue...

 

D'autre part, une femme douce venait me parler dans ma chambre, je la voyais et communiquait avec elle en télépathie, sa présence était rassurante, aimante et m'envahissait d'un ressenti de sécurité inégalé...

 

Puis, je suis allée au catéchisme, mes parents avaient décidé de m'instruire et s'étaient mis en relation avec une paroisse et dès lors, une nouvelle habitude s'installait dans notre famille, celle de nous rendre à l'église... tous les dimanches... cela dura environ 2 ans... Chose étrange, tous les enfants firent leur première communion, sauf moi... nous avions oublié la date...

Je lisais les pensées, les émotions des gens et je trouvais chez mes parents un amour quasi inexistant chez la plupart... Alors, autant gardé leur amour et leur protection, en leur obéissant... D'ailleurs, papa ne m'avait-il pas sauvé de la mort, lui aussi?

 

En et fée, à l'âge de mes 7 ans, pour mon anniversaire, quelques copines étaient venues à la maison, et il m'avait surprise, un pied dehors sur la fenêtre de ma chambre, du haut de 13 étages, en disant "encore plus fort", j'allais y poser le second... catastrophé par la scène qui se déroulait devant lui... Il bondit vers moi et me fit de longs discours sur les dangers de vivre dans des tours!!!

 

Je l'aimais tant ce père spirituel, qui répondait à mes questions, qui me guidait avec bienveillance et considération...

 

Pourtant, 7/8 mois plus tard, il m'apprit la nocivité du mensonge, "en me soumettant à la question" ... Comme pour m'apprendre à affirmer mon point de vue, sans fuir par le mensonge!

 

Merci mon père, de me le rappeler !!!

 

D'ailleurs, quelques mois plus tard, autour de mes 9 ans, avec l'arrivée de mon petit frère et le catéchisme, je colorais mes communications subtiles, par la version religieuse... 

 

L'émanation qui annonçait la communication avec la dame blanche, comme je la nommais, faisait comme une image trouble, celle que l'on reconnait au dessus d'un feu...

 

Elle était accompagné d'un liserai blanc pour définir sa forme... C'est comme si elle portait un voile... La dame blanche se transforma en Marie... Et puis, un jour j'ai demandé une preuve et elle est apparue dans la paume de ma main...

 

Dans le cimetière de campagne, présent près de la maison familiale, où nous allions en vacances, je me mis à chercher la preuve de l'existence de Jésus...

 

Je me souviens que je posais mes mains sur les crucifix, et je sentais son cœur battre, oui, il était bien vivant!!!

 

Par contre les voix qui m'appelaient, un jour me firent peur, et elles disparurent... Je su aussi qu'il était impossible de traverser les murs, et cela s’arrêta Bien Sûr... De plus, il y avait ces mains vertes qui voulaient m'emmener, présentes sous mon lit... Pourquoi n'étais-je plus protégée, en sécurité par l'amour? Et oui, il est vrai que j'étais grande maintenant...

 


1983 à 1985

La connexion de 11 ans à 13 ans


Ensuite, la Foi, comme on dit, était quand même toujours là, de plus en plus colorée des dogmes de la société, cependant, dans mon cœur, vibrait la sincérité et un puissant désir de vérités...

 

J'étais souvent surprise et pleines de questions, au sujet de Jésus et de ses pratiques... jusqu'à ce que le prêtre ouvrier, dont j'aimais l'essence généreuse, confia à mon père, en ma présence, que s'il était libre de ses ouailles, il serait témoin de Jéhovah...

 

Ce nom bizzard resta vivant en moi, jusqu'à la venue à la maison, en 1983, d'un couple d'apparence joyeuse... quelques mois plus tard, dans notre nouvelle demeure...  Je suivis mes parents, dans cette étude de la Bible, avec grand intérêt... enfin des réponses!!! Et puis, cette congrégation qui allait être bâtie par eux même, dans la coopération, la joie de servir... cela me plaisait beaucoup...

 

Apprendre à convaincre les autres, du bien fondé de l'amour, avec des arguments imparables, waouh, quelle force!!!

 

J'avais même pu aller chez des gens, de porte en porte, précher la bonne parole... Comme j'avais aimé ça! Animée par l'amour de donner, de rayonner le paradis qui s'en venait (et qui vibrait vivant en moi)...

 

Maman quitta le "mouve-ment", et là, je découvris l'autre coté du versant... L'âge avançant  en 1984, lors de mes 12 ans, je reçus une clé ineffable et d'une grande pertinence de mon âme... pour ouvrir ma conscience et quitter à mon tour cette secte dangereuse pour mon libre arbitre...

 

Je confrontai "les anciens", avec sincérité et une réelle interrogation :

 

_"comment Adam et Eve, avaient-ils pu être chassés du paradis pour avoir cru un mensonge, puisqu'ils ignoraient la notion même du mensonge?

 

C'était logique qu'ils tentent l'expérience pour comprendre l'incompréhensible! Ce Dieu là, me semblait dangereux pour moi..." car il demandait l'impossible... Et toutes ces personnes à son service s'efforçaient toutes d'être sans couleur personnelle... Toutes à me répondre par les mêmes phrases... Non, je refusais cela, je voulais exister!

 

Je me positionnais donc avec fermeté, m'opposant à l'autorité paternelle avec détermination...  En 1985, sur le conseil des "anciens", il finit enfin par capituler...

 

Il alimentera, au fur et à mesure des années, à la hauteur de son "engage-ment"... grandissant... une haine inconsciente proportionnelle... à sa déception!!! Il était là pour me donner le paradis, la vie éternelle et je l'avais trahi, tout comme Eve... Le prix de ma liberté fût celui d'être impuissante devant son choix d'auto-mutilation spirituel...

 

Avant, il était notre guide à tous, un homme ouvert, généreux et curieux... Maintenant, il donnait tout son temps et son pouvoir de création à ce Dieu, à ce "mouve-ment" spoliateur de "Ré El" responsabilité "personne El"...

 

Que faire de tout cet amour? Pourquoi et comment guérir ce rejet à mon sujet? Mes questions sur la souffrance sur Terre restaient vivantes plus que jamais, appelant de mes larmes, comme dans le film du 5ème élément des réponses pour "Ré ouvrir" mon cœur à l'amour... "Ré El"...

 


Le saut quantique se plaçait...

Les initiations se poursuivirent... la blessure de la coupure à sa propre Source, par le formatage sociétal, à travers les mémoires éducationnelles familiales, scolaires et religieuses s'étaient succédées...

 

Et maintenant, je vivais la blessure "origine El", celle du féminin traquée... car porteuse de Vie...

 

Je constatais la perversion de l'espèce "hume haine"... Celle de l'amour remplacée par la peur....

 

La peur du Dieu vengeur, qui posent des "juge-ments" par ses "en je" punisseurs... Obligeant l'esprit "Hume Un" à servir, à suivre ses lois... celles de l'inquisition et de la propagation de la bonne parôle, sous menace de mort...

 

Seuls les élus pouvant prétendre au paradis perdu...

 

De 1984 à 1994, j'allais préparer mon corps à accueillir une nouvelle réalité, celle de la dimension de mon âme stellaire... par une affirmation "personne El" !

 

Je m'offrirai des clés d'éveil à ce qui est en vérité...

 

Cet autre que je suis, allait venir d'un temps lointain de plusieurs millions d'années, de Vénus pour utiliser ce vaisseau et ses mémoires afin d'exister pour offrir à la Terre d'autres alternatives, libre de nombreuses mémoires de peurs karmiques...

 

Et mon être "t'es rien" de plusieurs millions d'années futures se rendre sur Vénus pour utiliser la sagesse de la dualité, dans un corps bien plus libre!

 


1985 à 1994

La préparation de 13 ans à 22 ans


Comme mentionné dans mon part-cours familial, à l'âge de 12 ans, le lien qui m'unissait avec l'âme que je suis, apportait une énergie telle que j'en paraissait 18...

 

Mes parents eurent peur de cette émanation, et je me retrouvais "prisonnière"... entendant en boucle un discours de surprotection, vis à vis de ce monde où la vie était dangereuse et meurtrière... Ils me gardaient à la maison pour me protéger... Auront-ils senti ma vulnérabilité candide d'autiste Asperger ?

 

La petite fille studieuse, toujours dans les 5 premières de sa classe, avec une moyenne scolaire entre 18 et 19/20, allait lâcher son rôle d'enfant soumise... pour quérir l'amour, auprès de ses camarades de classe... devenir hâtée durant quelques années, ce sujet devenu tabou et perturbateur d'équilibre, mis de coté pour survivre et trouver d'autres "re-père" dans l'espoir de vivre ses rêves...

Et les lourds voiles mémoriels du vaisseau jouèrent leur rôle protecteur, par la limitation et l'oubli, de qui j'étais en vérité...

 

En 1987, durant l'été à la campagne, en vacances dans notre demeure familiale, mon père absent, resté en région parisienne pour son travail, j’eus la chance de côtoyer des cousins éloignés... De belles personnes, inspirées et nourries de Foi, par la belle église romaine catholique...

 

Je retrouvais quelque liberté, protégée par leurs présences...

 

Amoureuse de l'un deux depuis plusieurs années, j'ouvrais mon cœur... J'allais avec eux à Taizé, Paray le Monial, et dans cette ouverture, je vécus de nouveau la connexion avec ma propre Source, celle qui relie à la Vie...

 

Et j'obtins des réponses concrètes pour me libérer de la culpabilité de penser par "moi m'aime", avec des cassettes sur les témoins de Jéhovah... Ma mère fût "Ra Vie", de la jeune fille sérieuse que je devenais...

 

Notre lien devint de plus en plus fort... Je lui confiais tous mes secrets...

 

Je parlais à Dieu, et il me répondait, avec clarté et beaucoup d'amour...

 

Je sais aujourd'hui que ce fameux Dieu, c'était moi, mon ange gardien, mes guides qui libres des voiles de la Terre, communiquaient sous la forme de mes croyances, en quête d'ailleurs, d'amour véritable... J'étais heureuse, enfin.. entendue et soutenue dans ce que j'avais de plus noble et de plus riche à offrir... 

 

Comme je ne voyais mes amis collégiens que dans ce cadre et comme aucun n'accéda à la seconde... je fus seule, en septembre, à aller au Lycée...

 

Mes seules préoccupations, furent celles de garder vivants en moi ces élans de Vie pour étudier, pour apprendre à structurer mon esprit, cumuler des connaissances pour faire, ce que j'étais censée faire, tout en l'ignorant, poussée par un vif désir de me réaliser... En parallèle je gardais un lien avec mes cousins et amies de campagne, guettant la boite aux lettres et leurs riches courriers, savoureux de joie, de foi et d'envie de vivre... Ils avaient entre 2 ans et 5 ans de plus que moi... ceux de mon âge, me désintéressaient... vides du sens de la profondeur... de nos échanges sur la beauté "Ré El" de la Vie, de l'éternité...

 


En nov 1988, arriva Samuel, mon frère de 16 ans mon cadet...

 

Lorsque je vis son regard, je me suis sentie happée par la puissance de la beauté de son âme...

 

Ignorante de mon état "multi dimension El", j'en demeurais palpitante de perceptions ineffables... L'amour divin prenait forme terrestre...

 

Bien sûr, je communiquais avec lui en télépathie, sans même me rendre compte de cet état de fait... Et ma nature de Femme éclairée par la sagesse de la mère primordiale entra en compétition avec l'expérience de notre mère... Celle-ci sentit un danger d'usurpation de son propre rôle... tout en me demandant soutien, elle même dépassée par cet enfant qui réclamait mon énergie bienfaitrice...

 

Il est vrai que j'étais si heureuse... Je me souviens "d'ailleurs" qu'en 1989, Samuel avait quelques mois, de cet oiseau dont l'amour que j'émanais, l'avait conduit à me demander assistance...

 

Je communiquais avec lui aussi par télépathie, comme avec Dieu, comme avec mon frère, c'était si "nature El" pour moi... Il virevoltait une fois guéri et se posait à l'appel de mon cœur, sur ma main... Et lorsque je décidais que le temps était venu qu'il reprenne son envol, il me suffisait de me connecter à lui, pour que cela soit...

 

Cela me rappelle ma connexion avec un poney belliqueux que j'avais apprivoisé, durant l'été 1984, juste par la présence de l'amour, en discutant aussi avec lui, par le cœur... J'avais étonnée toute la ferme biologique, chez laquelle j'étais en vacances... personne n'étant parvenu à en tirer quoique ce soit... et moi? Une parisienne? Comment était ce possible? Et cet été là, j'avais aussi apprivoisé une hirondelle, que j'avais sauvé des crocs d'un chat... Elle aussi répondant à mes appels du coeur...

 

En septembre 1989... quelques jours avant mon entrée en terminale B, mon père m'annonça que j'allais utiliser l'argent obtenu en travaillant les 2 mois des vacances... pour financer mes études! (cantine, affaires scolaires, carte orange et aussi mes vêtements)... Le permis, quelle drôle idée! Cette situation nourrira une dépression...

 

Dans le courant de l'année, il me mettra la pression face à mes mauvais résultats scolaires, résultants de la pression..

 

Je resterais figée par l'incompréhension... J'avais choisi la filière générale et le bac le plus difficile pour faire de hautes études...

 

Pourquoi cette décision sans m'en avoir parlé avant?  Il ajoutera qu'avec ou sans bac, je devrai travailler pour participer aux frais, car à mes 20 ans, les allocations diminueront encore davantage... Je suis abasourdie...  Comment pouvait-il parler d'amour et agir de la sorte ! Pourquoi user de son autorité pour me couper les ailes de ma liberté?

 

Je découvrirai des années plus tard, que ma grand mère les aidant à chaque besoin d'un point de vue pécuniaire, et étant sa petite fille préférée, aurait pu me soutenir...

 

Je sais aujourd'hui, que les forces obscures étaient à l’œuvre et sont passées par ses peurs pour me déstabiliser...

 

Mon père soutiendra 4 ans plus tard que je racontais des histoires, qu'il n'avait jamais tenu ces dires...

 

Et ma sœur me confirmera qu'il me qualifiait de mythomane... Peut être aura-t-il oublié, étant "possédé" lors de ces propos... A moins qu'animé par la haine, née de sa souffrance à mon sujet... il s'amusait à me faire souffrir...


1991 à 1994

"Apprenti-sage" de la Vie indépendante


En lire davantage par mon parcours professionnel
En lire davantage par mon parcours professionnel

 Je voulais être fille au père... pour apprendre l'anglais et fuir la famille... Au lieu de cela, je suis propulsée dans cette vie d'adulte par une chaine de synchronicités époustouflantes pour m'extirper de ce guêpier...

 

Par exemple? J'ai raté mon bac à 0.04 point du rattrapage, soit 7.96! Comme j'avais manqué 2 mois d'école pour étudier en autodidacte... le rattrapage m'est refusé... Et j'avais passé les examens avec 40C°, si affaiblie que dans l'impossibilité d'aller voir un médecin pour repasser les tests avec un document officiel, je savais que le bac sera en poche avec le rattrapage...

 

Ceci dit,  j'ai senti le vent nouveau qui me traversait depuis 2 jours, en tant que commerciale en formation "Terre Un"!

 

Je vivrai une régénération "personne El", en utilisant mes dons d'amour "Ré El", dans ce métier de contact... Je cumulerai de nombreuses informations sur les "t'es rien" par le formatage familial et sociétal...

 

La libération de cette glu spirituelle dommageable recouvrant l'égrégore familial de pensées toxiques, se révèlera d'elle même...

 

Par ce nouvel emploi, j'irai de succès en succès, au point même de courir entre les portes... J'aimais donner la joie qui vibre en moi, pour rayonner et éclairer le quotidien de ces "t'es rien"... embrumés par la tristesse d'exister!

 

Et l'univers me montrera qu'il avait décidé de pouvoir à mes besoins je trouverai un logement, pour vivre enfin mon existence, loin de ces parents "malades"...

 


1994... le saut quantique


Au bout de 3 ans, j'en ai fait le tour... L'amitié, la réussite professionnelle et matérielle ne me nourrissent plus... Je suis le courant et je découvre  l'amour... J'irai jusqu'en Afrique, en Tunisie pour rencontrer l'âme dont le taux vibratoire me correspond...

 

La fusion est telle qu'il me faudra 13 ans pour m'en libérer et comprendre l'impact des mémoires généalogiques dans nos choix inconscients, ainsi que l'influence des encodages par le nombre et par le cosmos...

Siriliel "le phénomène walk-in"
Siriliel "le phénomène walk-in"

Cette ouverture me révèlera le vide qui vit en moi... lié en vérité à une blessure "lointaine"...

 

Pendant plusieurs mois, de retour en France, je pleurerai le soir, appelant de mon choix la mort, posant l'intention de partir vers un univers où l'amour existe en vérité!

 

C'est ainsi qu'au matin, des mois durant, j'oubliai la décision de la veille et je répondrai à l'obligation d'exister, dans les lieux étroits d'une vie sans intérêt...

 

Et puis, des années à oublier, et c'est en 2017, qu'à la suite du visionnage d'une vidéo que je me souviendrai...

 

Cela faisait des années que je cherchais la validation de cette réalité quantique par la date de ce saut vibratoire, et voilà, cela est...

 

Et c'est par  un "rêve", véritable film de science fiction, que je serai informée de cet échange d'âme à âme... De qui je suis d'un point plus expansée... d'un autre espace/temps avec ce véhicule pour régler une distorsion...

 

Ensuite, réalité tangible dans mon quotidien, dans la guidance d'expansion, où voile après voile levé... tout est d'une perfection folle... Le mental capitule devant tant de beauté, d'amour, de paix, de joie dans le puzzle qui se construit, en réponse à ma quête de vérités, validées par la Vie, par l'expérience...

 

La danse des synchronicités est telle, que le cœur maintenant donne la mouvance !

 

Patience, patience, j'écrirai ou ferai une vidéo à ce sujet... plus actuelle !


Conclusion


Au vu de cette élévation vibratoire gigantesque, de 1994 à l'an 2000, j'ai eu l'impression d'avoir vécu l'enfer sur une vingtaine d'années, le temps de "Ré ajuster", de trouver les outils pour quitter le pilotage automatique du vaisseau "t'es rien"...

 

La foi est revenue de façon progressive, à la suite d'expériences concrètes, d'études et de synchronicités magistrales pour accueillir comme vérité, la justesse de la moindre seconde de mon existence, de la naissance à maintenant...

 

Merci, merci, merci...

 

A u jour du Oui, je choisis le parcours ascension El, plutôt que spirituel...

 

Car je suis en conscience de la nécessité de fusionner le corps de chair mortel au corps de Lumière "Un TEMPS OR EL"...